LA GARE DES BORDES

retour à la page d'accueil


 

C'est en 1869 que débutèrent les travaux de la ligne ORLEANS - GIEN (Loiret) par la compagnie du PO. Les travaux furent interrompus lors du conflit de 1870, ce qui repoussa la première mise en service d'un train au 3 novembre 1873.

 

La gare portait à cette époque le nom de SULLY - LES BORDES. Des calèches reliaient LORRIS ET SULLY/LOIRE jusqu'en 1878, date à laquelle la compagnie du "PARIS - NARBONNE" mis en service la ligne stratégique PARIS - BOURGES (via BEAUNE LA ROLANDE, LORRIS, LES BORDES, SULLY/LOIRE et ARGENT/SAULDRE). La construction de cette ligne aurait été plus économique en passant par GIEN. Mais le Président de la république de l'époque, le maréchal MAC MAHON, venait chasser à SULLY sur les terres du comte de BETHUNE SULLY. Se dernier plaida en faveur du passage de la ligne par sa commune.

Les 2 compagnies ne pouvant s'entendre sur l'exploitation d'un site commun sur LES BORDES la compagnie du PARIS - NARBONNE décida de construire une deuxième gare en 1883-1884 à l'arrière de la gare de la compagnie du Paris/Orléans (PO).

En 1888 à la suite de la faillite du PARIS - NARBONNE, le PO racheta la ligne PARIS-BOURGES et raccorda les 2 lignes à l'entrée ouest de la gare des BORDES.

Ce fut le départ d'un développement spectaculaire de la gare des BORDES qui comportait un buffet, une bibliothèque et 23 départs de trains voyageurs par jour. En 1914, la gare employait 9 agents de gare, 6 chauffeurs et mécaniciens, 8 agents de la voie et un chef de district soit environ une centaine de personnes avec les familles residant sur la commune.

Il y avait en permanence 5 trains en attente sur les emprises de voie.

121 FORQUENOT en gare

La concurrence du transport routier entraina la fermeture de la ligne ORLEANS - GIEN au trafic voyageur le 15 mai 1939.

En 1940 et 1944 la gare fut bombardée ce qui entraina la destruction du BV PO. En 1943 et en 1956 la section LES BORDES - GIEN fut déféré.

Actuellement, il subsiste un maigre trafic marchandises entre SULLY et ORLEANS, ce qui a permis la remise en peinture du pont à clairevoie installé sur la loire à la sortie de SULLY/LOIRE.

En gare DES BORDES, le batiment voyageur du PARIS-NARBONNE et la HALLE PO subsiste. Il reste les vestiges d'une ancienne halle , la cave d'un vigneron installé sur le site et d'un magnifique saut de mouton construit à l'est de la gare.

La gare était entourée d'un passage à niveau à l'ouest (automatisé à ce jour) et de 2 PN à l'est. L'un est privé tandis que l'autre est toujours fonctionnel et gardé ce qui est trés rare pour une ligne secondaire au si faible trafic.

Quelques ouvrages d'art construits sur la ligne ORLEANS - LES BORDES

 


Retour haut de page